top of page
Rechercher
  • marievertic

L'adaptation est-elle toujours bénéfique ?

La parabole de la grenouille


Imaginez une marmite remplie d’eau froide, dans laquelle nage tranquillement une grenouille. Le feu est allumé sous la marmite. L’eau chauffe doucement. Elle est bientôt tiède. La grenouille trouve cela plutôt agréable et continue de nager.


La température commence à grimper. L’eau est chaude. C’est un peu plus que n’apprécie la grenouille, mais elle ne s’affole pas pour autant, surtout que la chaleur tend à la fatiguer et à l’engourdir.


L’eau est maintenant vraiment chaude. La grenouille commence à trouver cela désagréable, mais elle est aussi affaiblie, alors elle supporte, elle s’efforce de s’adapter et ne fait rien.


La température de l’eau va ainsi continuer à monter progressivement, sans changement brusque, jusqu’au moment où la grenouille va tout simplement finir par cuire et mourir, sans jamais s’être extraite de la marmite.


Plongée dans une marmite à 50°, la même grenouille donnerait immédiatement un coup de pattes salutaire et se retrouverait dehors.


Cette parabole nous met en garde face à des changements se mettant en place de manière suffisamment lente pour qu'ils échappent à notre conscience et ne suscitent de notre part ni réaction, ni opposition, ni révolte.


Petit à petit, ces adaptations multiples peuvent nous ronger de l'intérieur.


Il peut s'agir de paroles déplacées, de relations toxiques, de situations inadaptées, d'un management néfaste...


Prenez soin de vous.

Marie Vertic


Le sophrologue ne pose pas de diagnostic et ne se substitue pas à un traitement médical.




45 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


Post: Blog2_Post
bottom of page