top of page
Rechercher
  • marievertic

« Parmi les choses qui existent, les unes dépendent de nous, les autres ne dépendent pas de nous. »

Ce postulat semble peut-être banal et sans intérêt, et pourtant, agissons-nous vraiment en accord avec ce dernier ?


Le fait que certaines choses dépendent de nous et d’autres non, nous renvoie d'emblée à notre propre impuissance. Et n'est-il pas terrible et frustrant d'accepter nos limites ? De se dire que nous ne sommes pas en mesure de tout contrôler ? Nous pourrions en déduire que nous n'avons guère le choix, que nous sommes soumis à la fatalité et que nous sommes condamnés à subir.


Cependant, ce que le philosophe cherche à nous dire est tout autre. Si c'était justement à travers cela que l'on pouvait retrouver notre faculté d'agir en nous affranchissant de l'extérieur pour nous reconnecter à nous-mêmes.


Il s'agit, en effet, d'aller vers ce sur quoi l'on peut agir. Il s'agit de reconquérir notre liberté en agissant sur nos angoisses, en maîtrisant le feu de nos émotions influencées par le monde extérieur, et en mettant à distance des événements extérieurs anodins qui peuvent nous miner... Toutes ces petites choses de la vie courante pour lesquelles il serait préférable d'agir sur notre façon de les accueillir et d'y réagir.


En somme, agir sur notre mental et reprendre les rênes de notre vie intérieure pour davantage d'équilibre, d'harmonie, de bonheur.




24 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


Post: Blog2_Post
bottom of page